Le millimètre qui change tout

« Le diable se cache dans les détails ».

Citation bien connue et qui prouve que même pour une étude posturale, chaque millimètre a son importance.

Dans notre cas, il s’agit d’un cyclosportif aguerri, pratiquant aussi le trail et le ski de randonnée. Une solide condition physique, et pourtant des douleurs au bas du dos au fil des heures de selle ? Il s’agit bien d’un défaut de position.

Le technicien aura beau appliquer ses angles favoris, régler les cales au bon endroit sous la chaussure, ou calculer la bonne hauteur de selle, le résultat n’est toujours pas impeccable. Mais d’où vient donc le problème ?

Problème = solution

Un niveau à bulle et une discussion avec notre cycliste permet de trouver l’origine du problème : une selle carbone bon marché, trouvée sur un site marchand asiatique très connu.

Pour rappel, une selle (ou un vélo) en carbone, c’est : de la fibre de carbone tressée (une sorte de tissu si l’on veut), noyée dans de la résine type Epoxy, afin de durcir le tout et conserver la forme souhaitée (le moule). Une mauvaise résine ne résistera pas bien aux contraintes mécaniques imposées par le cycliste. Il s’en résultera une déformation non négligeable et dans notre cas une mauvaise influence sur le confort au pédalage.

Au passage, le côté déformé donne un indice précieux sur le déséquilibre corporel lors du pédalage, à ne surtout pas négliger pour obtenir un réglage parfait.

%d blogueurs aiment cette page :